Découvrez   

Etterbeek : des plaques de rues au nom de femmes à la place des noms coloniaux

Depuis ce lundi, onze rues etterbeekoises ont changé de nom à l’initiative du collège communal : des noms de femmes ont été choisis pour remplacer des rues au nom rappelant le passé colonial de la Belgique.

Ainsi, depuis ce lundi, la rue Général Fivè, l’officier général de l’État indépendant du Congo sous le roi Léopold II, est devenue la rue Rosa Parks, du nom de l’une des figures emblématiques de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis. Alors que la rue Baron Dhanis, du nom d’un gouverneur du Congo, devient la rue Kebedech Seyoum, en l’honneur d’une cheffe de guerre éthiopienne. Les nouvelles plaques ont été installées dans onze rues ce lundi 15 juin pour une durée de 9 mois.

Les autorités communales souhaitent, par ces changements de noms, “conscientiser sur le passé colonial de la commune et sur la mémoire sélective qui opère encore dans les dispositifs pédagogiques.” Et des balades pédagogiques seront en outre organisées dès le mois de septembre à l’attention des riverains et des écoles, pour mieux comprendre les vies et combats de ces femmes désormais remises au premier plan.

■ Reportage de Marie-Noëlle Dinant, Nicolas Scheenaerts et David Ferral.

Partager l'article

16 juin 2020 - 17h42
Modifié le 16 juin 2020 - 17h42