Découvrez   

Etterbeek : des armes, plus de 18 kg de drogues et 146 525 € en cash derrière un faux mur

Trafic de Stupéfiants Saisie Etterbeek 23122020 - Police Bruxelles Ouest

La police de la zone Bruxelles-Ouest a saisi de grandes quantités de stupéfiants et d’armes à feu derrière un faux mur lors d’une perquisition menée dans le cadre d’une affaire de trafic de stupéfiants, à Etterbeek.

La brigade antibanditisme de la zone de police Bruxelles-Ouest (Berchem-Sainte-Agathe, Ganshoren, Jette, Koekelberg, Molenbeek-Saint-Jean) était sur la piste d’une personne qui profitait d’un trafic de stupéfiants pour s’enrichir dans leur zone, et avait localisé une adresse à Etterbeek ainsi que l’implication de quatre autres personnes dans ce trafic.

Une perquisition chez le suspect principal de cette affaire a permis de découvrir une petite quantité de stupéfiants et du cash, également en petite quantité. Les enquêteurs ont alors fait venir un chien spécialisé dans la recherche des stupéfiants qui a permis aux enquêteurs de découvrir un faux mur dans la cave.

La police a alors découvert un incroyable butin : des armes à feu, des munitions de guerre, des stupéfiants, de l’argent en cash, des objets de valeur et d’autres documents.

Au total, 16,6 kg de haschisch, 2,5 kg de cocaïne, 1 kg de cannabis et 283 pilules d’ecstasy ont été découverts. 6 armes à feu, 7 chargeurs pour des armes de guerre, des chargeurs “normaux”, un silencieux et 1 265 cartouches pour différentes armes ont également été saisis. Derrière le mur, 146 525 euros en cash ont également été découverts, tout comme une machine à compter les billets, des montres de luxe de type Rolex, des bijoux… Le suspect principal disposait en outre de six voitures de luxe (Porsche, Audi, Abarth) et un cyclomoteur. Tous ces biens ont été saisis.

Le suspect a été arrêté sur place et les quatre autres personnes suspectées par la police ont été privées de leur liberté. Après audition, le suspect principal a été placé sous mandat d’arrêt et les quatre autres personnes ont été libérées dans l’attente de leur procès.

Gr.I. – Photo : Police de Bruxelles-Ouest

Partager l'article

23 décembre 2020 - 11h30
Modifié le 23 décembre 2020 - 11h30