Bourgeois introduit une demande de grâce pour le professeur de la VUB condamné en Iran

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois a fait parvenir à l’ambassadeur d’Iran une demande de grâce concernant le professeur invité de la VUB, Ahmadreza Djalali, condamné à la peine capitale par la justice de la République islamique pour espionnage.

L’universitaire irano-suédois a été arrêté en avril 2016 en Iran. Le week-end dernier, la Cour suprême de cet État a confirmé sa condamnation à mort pour intelligence avec le Mossad, les services secrets israéliens. Geert Bourgeois, qui suit l’affaire depuis un certain temps, a eu un contact mardi avec l’ambassadeur iranien en Belgique.

Ce dernier lui a confirmé qu’aucun appel n’avait été introduit à la suite de la condamnation de M. Djalali et que la procédure judiciaire le concernant était dès lors achevée. La demande de grâce pourra uniquement être transmise à la plus haute autorité religieuse en Iran, seule habilitée à l’accorder ou la rejeter.

Belga

Partager l'article

13 décembre 2017 - 17h41