Le MR accuse le Siamu de retenir des infos en vue de la commission spéciale

Selon le chef de groupe MR au Parlement bruxellois Vincent De Wolf, le Siamu ne permet toujours pas la consultation des procès-verbaux internes du Siamu en vue des prochaines séances de la commission spéciale autour de la gestion du service régional.

Depuis février, une commission spéciale a été mise en place par le Parlement bruxellois afin d’examiner la gestion du Siamu, le service bruxellois d’incendie et d’aide médicale d’urgence. Cette commission spéciale a été lancée à la suite d’un rapport de la Cour des comptes pointant divers dysfonctionnements au sein du service bruxellois et après une série d’auditions de personnalités en charge du Siamu ces dernières années.

Depuis lors, le chef de groupe MR Vincent De Wolf réclame de pouvoir consulter les procès-verbaux internes du Siamu, dont ceux des conseils de direction du service régional. Mais à l’heure actuelle, ces P.-V. ne sont toujours pas consultables, révèle La Libre et La DH. En effet, le Siamu a consulté un avocat et adressé un courrier, le 18 avril, posant des conditions pour la consultation de ces pièces. Selon Vincent De Wolf, ces conditions sont “totalement impraticables”.

Des documents transmis dès le 16 mai

Le service propose dans ce courrier de ne transmettre les P.-V. qu’après un long travail de “biffage” d’éléments qui pourraient “nuire au bon fonctionnement du Siamu” et ce, “en collaboration avec le cabinet de la secrétaire d’État” Cécile Jodogne (DéFi). Le Siamu demande également que les documents soient transmis seulement dans un local fermé, sans matériel de copie de document et sous la surveillance d’un membre du personnel… Selon l’officier-chef de service faisant fonction Tanguy du Bus de Warnaffe, “plus de 2100 documents ont déjà été transmis au secrétaire de la commission spéciale” et les documents seront transmis à la commission à partir du 16 mai.

Gr.I. – Photo : illustration BX1

Partager l'article

03 mai 2018 - 09h49