Logement molenbeekois : la SLRB reproche à la direction d’avoir menti

Selon une note de la Société du Logement de la Région bruxelloise (SLRB) révélée ce jeudi par la DH, la SLRB affirme que la direction en charge du Logement molenbeekois a menti à son conseil d’administration ainsi qu’à sa tutelle sur plusieurs points.

Depuis ce mardi, la SLRB a repris la gestion du Logement molenbeekois et a écarté la direction de cette société immobilière de service public de cette gestion, à savoir le directeur gérant Alain Bultot (PS) et le président du conseil d’administration Michel Eylenbosch (MR).

Selon le rapport de la SLRB justifiant sa reprise du Logement molenbeekois, plusieurs éléments mettent en avant des mensonges de la part de la direction de cette société envers son conseil d’administration ainsi qu’à sa tutelle. La DH met notamment en évidence un possible conflit d’intérêt, déjà révélé voici deux mois dans l’audit d’Ernst&Young (EY).

Ce potentiel conflit d’intérêt concerne un marché de maintenance de chaudières. La direction du Logement molenbeekois avait en effet affirmé à son CA, le 6 février dernier, que la procédure de marché public autour de cette maintenance des chaudières avait été arrêtée suite à un soupçon de conflit d’intérêt sur une société appartenant à la belle-famille d’un cadre du Logement molenbeekois.

Découvrez notre dossier complet sur le Logement molenbeekois

Pourtant, selon la SLRB, le 14 février, la direction de la société immobilière de service public (Sisp) a lancé une procédure d’urgence pour la maintenance de deux chaudières individuelles en raison d’un risque d’émanation de monoxyde de carbone. Et c’est finalement la fameuse société pointée pour un potentiel conflit d’intérêt qui a été choisie pour intervenir. “Malgré les avis donnés par la SLRB, la Sisp ne respecte ni les décisions de son conseil d’administration ni les avis de la SLRB”, affirme la Société du Logement de la Région bruxelloise dans son rapport.

La SLRB soupçonne également une surfacturation de l’entreprise quant aux prestations réalisées. Bref, les doutes persistent autour de la gestion du Logement molenbeekois.

Gr.I. – Photo : illustration BX1

Partager l'article

21 février 2019 - 08h32