Découvrez   

Voici comment les centres commerciaux bruxellois se préparent à leur réouverture dès le 11 mai

Centres commerciaux bruxellois - Illustration Belga - montage BX1

Après les jardineries et les merceries, c’est au tour des autres commerces non alimentaires de rouvrir leurs portes ce lundi 11 mai. Les règles ont été annoncées : pas plus d’un client pour 10 m², les courses doivent se faire seul, en 30 minutes maximum, en respectant les règles de distanciations physiques et le port du masque est fortement recommandé. Alors pour faire respecter ces règles, dans les centres commerciaux, on s’affaire pour tout mettre en place à temps.

Au Docks Bruxsel, cela fait déjà une semaine que le magasin Veritas (qui vent notamment des produits utiles à la confection de masques) accueille à nouveau des clients. “Cela se passe très bien. Les clients respectent bien les consignes, ils sont attentifs et prennent leurs responsabilités“,  indique Mathias Blot, directeur de centre commercial. Mais la grande réouverture du Docks, comme des autres centres commerciaux, c’est pour lundi. En tout cas pour la grande majorité des boutiques. Les établissements horeca resteront eux portes closes, même si certains reprendront un service de “take away”. D’ici là, tout doit être finalisé pour pouvoir accueillir les clients. “Pour l’instant, notre priorité, c’est l’hygiène et la sécurité”, explique Mathias Blot.

Une priorité partagée par les autres centres commerciaux bruxellois. Les trois grands gestionnaires de centres commerciaux en Belgique (CEUSTERS, AG Real Estate et Wereldhave Belgium) se sont d’ailleurs mis d’accord sur un plan et une série de mesures à adopter pour garantir au maximum la sécurité des commerçants et des consommateurs. Des mesures qui seront d’application entre autres au Woluwe Shopping Center, au Basilix, au Westland Shopping d’Anderlecht et au City2 (ces trois derniers étant gérés par AG Real Estate).

Les entrées limitées

Dans certains centres commerciaux, le stationnement sera limité à un emplacement de parking sur deux pour permettre le respect des distanciations physiques.

Le nombre d’entrées sera également revu. C’est le cas au City2, où leur nombre passe de 10 à 4, et au shopping de Woluwe qui supprime temporairement 2 de ses 9 entrées.  Au Docks par contre, toutes les entrées habituelles sont maintenues : “réduire le nombre d’entrées revient à concentrer les gens à plusieurs endroits et ce n’est pas le but“, indique Mathias Blot. Dans les centres commerciaux, les artères commerciales et galeries, un marquage au sol indiquera les entrées et sorties pour guider les clients, et du personnel de sécurité sera en place, à la fois pour réguler les flux en cas de besoin mais aussi pour diriger les consommateurs notamment vers les bornes de produits désinfectants.

Lire aussi : Réouverture des magasins : le SPF Economie publie un guide pour les commerçants et les clients 

Espace adapté

Pour ce qui est de l’intérieur des magasins, chaque enseigne s’organise elle-même pour que les règles imposées par le Conseil national de sécurité soient respectées. Certains magasins ont ainsi installé des caisses automatiques, d’autres prévoient un chemin à suivre (à la manière d’IKEA), ou encore un retour à la réserve 24h pour les vêtements essayés. “Les magasins sont privatifs donc on ne peut que les conseiller. Par contre, on vérifie que chaque boutique a bien prévu une entrée spécifique avec un espace prévu pour une file qui soit en dehors du passage“, explique Jurgen de Gelas, directeur du City2. À l’aide de bandeaux ou de marquage au sol, les espaces sont délimités. La rue Neuve, elle, sera divisée en deux à l’aide de barrières Nadar pour créer deux “bandes de circulation”.

Au Westland Shopping d’Anderlecht, ainsi qu’au Basilix à Berchem-sainte-Agathe, un sens giratoire a même été déterminé pour assurer la sécurité des déplacements. Du côté des Galeries royales Saint-Hubert, un parcours fléché est prévu et un marquage de distanciation sociale basé sur le dallage est à l’étude. Que ce soit dans les centres commerciaux, dans les galeries ou les artères commerciales, des panneaux et messages d’informations sont prévus pour rappeler aux clients les règles en vigueur. Les rassemblements sont toujours interdits et les agents de la sécurité y veilleront.

Protection et hygiène

Pour assurer au mieux la sécurité de tous, les équipes de sécurité mais aussi de nettoyage ont été renforcées. “On est en train d’absolument tout nettoyer et désinfecter“, explique Raphaël Mahieu, responsable du Woluwe Shopping Center. Le nettoyage dans certains cas ne se fera d’ailleurs plus uniquement en dehors des heures d’ouverture. “Le personnel qui est d’habitude dédié au ‘food court’ du City2 (qui reste fermé) sera redéployé“, indique Jurgen de Gelas.

Le port du masque est fortement recommandé pour les clients. Au Docks, il sera même obligatoire dans les lieux où la distanciation physique n’est pas possible, comme dans les toilettes par exemple.

Lire aussi : Réouverture des magasins non-alimentaires dès le 11 mai : le port du masque sera “fortement recommandé”  (vidéo)

En ce qui concerne la rue des Tongres et la chaussée de Wavre, deux artères commerçantes importantes à Etterbeek, le port du masque sera obligatoire pour toute personne de plus de 12 ans, tant en voirie que dans les commerces. Le bourgmestre Vincent de Wolf (MR) a signé une ordonnance de police en ce sens le week-end dernier. Des agents seront postés en début de zone pour informer les passants et distribuer des masques.

Prêts à ouvrir et à s’adapter

Tous les centres commerciaux bruxellois se disent prêts à accueillir dans de bonnes conditions leur clientèle. Les différents directeurs estiment avoir mis en place tout ce qu’il était possible de faire. Reste maintenant à observer comment cela va se passer, et à s’adapter. “On s’attend à recevoir de 40 à 50 % de notre clientèle habituelle la semaine prochaine. Nous sommes prêts. Nous pourrions même faire face à l’afflux d’une journée normale. Nous avons des plans B pour tout”, assure le directeur du City2.

Émilie Eickhoff – Photo : 

Partager l'article

08 mai 2020 - 06h00
Modifié le 08 mai 2020 - 18h40