Washington n’a “pas vu un retrait” russe, la menace reste “réelle”

Les Etats-Unis n’ont “pas vu un retrait” russe des frontières ukrainiennes, malgré les annonces de Moscou, a déclaré mercredi le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken. La menace de la Russie “est là, elle est réelle”, a-t-il dit sur la chaîne américaine ABC. “Ce que nous voyons, ce n’est pas un retrait significatif. Au contraire, nous continuons de voir des forces, notamment des forces qui seraient à l’avant-garde d’une éventuelle agression renouvelée contre l’Ukraine, qui continuent d’être à la frontière, d’être massées à la frontière.”

“Nous n’avons pas vu un retrait. Nous aimerions en voir un. Si nous en voyions un, nous le saluerions”, a insisté le secrétaire d’Etat. “Nous sommes prêts à la diplomatie, nous sommes prêts à une agression”, a-t-il prévenu.

Antony Blinken a réaffirmé qu’une “invasion” russe de l’Ukraine pouvait intervenir “à tout moment”. Le président russe Vladimir Poutine “a mis en place les capacités pour agir d’un instant à l’autre. Il peut appuyer sur la gâchette, il peut le faire aujourd’hui, il peut le faire demain, il peut le faire la semaine prochaine”, a-t-il estimé.

Depuis mardi, la Russie affirme avoir ordonné un retrait partiel des plus de 100.000 soldats massés aux frontières ukrainiennes. Les Occidentaux ont accueilli ces signes d’apaisement avec prudence.

Partager l'article

16 février 2022 - 16h18