Vers un “conseil politique” Schengen, qui se réunira en mars

Les ministres de la Justice des 27 ont soutenu jeudi la proposition française de créer un “conseil politique” Schengen, une idée que le président Emmanuel Macron leur avait exposée la veille. “Nous souhaitons établir un véritable conseil Schengen pour piloter l’espace Schengen, à l’image de ce que nous avons su faire pour la zone euro”, avait expliqué Emmanuel Macron aux ministres mercredi, en déplorant l’absence “d’une réelle politique concertée d’anticipation et de planification” face aux crises aux frontières extérieures.

Selon le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin, cette nouvelle formule de conseil politique de pilotage de Schengen “se tiendra le 3 mars prochain”, date d’un prochain Conseil Justice et Affaires intérieures.

La commissaire européenne en charge des Affaires intérieures a salué l’initiative. “C’est en ligne avec ce que j’ai mis sur la table (…), la réforme du Code frontières Schengen, la création d’un rapport sur l’état de Schengen, etc.”, a souligné Ylva Johansson. La Commission a en effet lancé l’année dernière différentes propositions pour renforcer la gouvernance de l’espace Schengen, un refrain repris par le président français dont le pays occupe désormais la présidence tournante du Conseil de l’UE.

Ylva Johansson étend même l’idée à Frontex, l’agence européenne des garde-frontières et garde-côtes. Sans avoir déposé de proposition formelle, la commissaire indique avoir “pris la température” auprès des 27, “sur l’idée de réunir au moins une fois par an un conseil politique de gestion de Frontex, avec des ministres, pour lui donner une impulsion politique”.

Partager l'article

03 février 2022 - 21h09