Venezuela: deux condamnations pour la mort d’un militaire en détention

Deux agents du renseignement militaire du Venezuela ont été condamnés à 30 ans de prison, la peine maximale, pour avoir torturé et tué en détention un capitaine de corvette soupçonné d’avoir comploté contre le président Nicolas Maduro. Les deux accusés, le sergent Estiben José Zarate Zoto et le lieutenant Ascanio Antonio Tarascio Mejia, ont été condamnés pour la mort du capitaine de corvette Rafael Acosta Arevalo en 2019, a indiqué la Cour suprême de justice du Venezuela vendredi.

La Cour a infirmé le jugement de première instance par lequel, en septembre 2019, les deux militaires avaient été condamnés à six ans de prison pour “homicide volontaire”, le crime de tortures n’étant pas retenu.

Le capitaine Acosta Arevalo, 50 ans, était mort le 29 juin 2019 dans un hôpital de Caracas, huit jours après avoir été arrêté sous l’accusation d’avoir participé à un complot pour renverser et tuer le président Maduro.

Il avait été hospitalisé après avoir perdu connaissance devant le tribunal où il avait été déféré, en chaise roulante, incapable de parler et présentant des signes manifestes de tortures, avaient alors rapporté ses avocats. L’affaire avait déclenché une vague de réprobation internationale.

Partager l'article

05 février 2022 - 05h21