Une commune française veut faire payer les propriétaires de chiens trop bruyants

Le maire de Feuquières a décidé d’agir contre les aboiements intempestifs de certains chiens qui mettaient à mal la tranquillité de cette petite commune française. Feuquières, petite bourgade de 1.500 âmes, est touchée par une agitation médiatique inhabituelle. La cause? Un nouvel arrêté municipal qui condamne à 68 € d’amende les propriétaires de chiens trop bruyants. “Il ne s’agit pas d’interdire aux chiens d’aboyer. L’arrêté demande aux propriétaires de faire en sorte que les chiens ne perturbent pas l’environnement lorsqu’ils aboient”, a expliqué le maire à Oise Hebdo. “Il est interdit de laisser un chien, de jour comme de nuit, sans que le propriétaire ne puisse faire cesser ses aboiements prolongés ou répétés”, détaille-t-il. Il est aussi interdit de posséder un chien “dont le comportement trouble le repos ou la détente des personnes”.

La polémique est née d’un différend entre un propriétaire de chiens et des riverains. Les voisins de homme qui possédait plusieurs chiens en avaient marre d’entendre ses animaux aboyer jour et nuit. Il y a eu plusieurs négociations pour que les aboiements cessent, sans succès. Le maire a donc été obligé de prendre cette mesure, surtout qu’une pétition en ce sens avait été lancée par plusieurs habitants de la commune.

Partager l'article

12 février 2019 - 18h44