Un labo d’analyse de drogues pour les services de sécurité au Pukkelpop

Durant le festival Pukkelpop, à Kiewit (Limbourg), les services de sécurité disposeront d’un laboratoire mobile pour examiner les drogues interceptées, a confirmé mercredi à Belga la police locale. Il est évidemment exclu que les usagers puissent y tester eux-mêmes leurs produits stupéfiants, comme l’a rapporté mardi VTM Nieuws. Le laboratoire de la Protection civile permettra d’effectuer des analyses rapides. L’idée principale est d’éviter un décès, comme le mois dernier lors du festival Tomorrowland.

“Le fait que la Protection civile dispose en permanence d’un laboratoire pour des tests est nouveau. Mais ce n’est pas vrai que les festivaliers pourront y tester leur drogue. Il s’agit seulement d’une aide pour tous les services de sécurité”, a précisé la police de la zone d’Hasselt. “A l’entrée principale et à l’entrée des campings, des boîtes pour jeter sa drogue avant de passer aux contrôles seront installées. Mais ce système existe depuis des années.”

Tant la police que les organisateurs de l’événement insistent sur le fait que la drogue n’est pas admise sur le site. Durant le festival, une tolérance zéro sera d’application.

Partager l'article

14 août 2019 - 17h11