Découvrez   

Un ancien entraîneur sud-coréen de shorttrack condamné à plus de dix ans de prison

Jae-beom Cho, ancien entraîneur de shorttrack sud-coréen, a été condamné jeudi à dix ans et demi de prison. Un tribunal de Suwon a déclaré Cho coupable d’avoir abusé sexuellement la championne olympique Suk-hee Shim, a rapporté l’agence de presse Yonhap. La maltraitance a duré trois ans jusqu’à la fin de 2018. Cette année-là, Shim (aujourd’hui 23 ans) a formulé des allégations contre Cho, qui a été inculpé en janvier 2019. En raison d’intimidations physiques, il a ensuite été condamné à un an et demi de prison.
Shim, l’une des patineuses les plus en vue de son pays, a déclaré par la suite que Cho l’avait maltraitée et grondée depuis l’âge de sept ans. En préparation des Jeux Olympiques d’hiver de 2018, Cho l’avait frappée si fort à la tête qu’elle avait dû être soignée pour une commotion cérébrale.
Shim avait 14 ans lorsque Cho l’a maltraitée pour la première fois. Cela s’est passé au centre national de formation des shorttrackers dans la capitale Séoul. “Il a commis des abus sexuels violents et a profité du fait que la victime ne pouvait pas résister”, a déclaré le tribunal. Cho a nié ces allégations. Il a admis l’avoir humiliée verbalement et physiquement et l’avoir maltraitée. Mais c’était pour des raisons disciplinaires, a-t-il affirmé.
Aux Jeux olympiques d’hiver de 2014, Shim, alors âgé de dix-sept ans, a remporté l’argent au 1500 mètres, le bronze au 1 000 mètres et l’or au relais. Quatre ans plus tard, elle fait à nouveau partie du quatuor qui a remporté l’or en relais. Elle est également devenue championne du monde en 2014 et a remporté des titres mondiaux individuels au cours des trois dernières années.

.

Partager l'article

22 janvier 2021 - 01h06