Restructuration aux Editions de l’Avenir: le cdH demande l’audition de Stéphane Moreau

Alors que les auditions entamées il y a deux semaines en commission conjointe du Parlement de Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles sur la situation de la presse quotidienne en général et des Editions de l’Avenir en particulier doivent se poursuivre en décembre – peut-être le 6 – le groupe cdH au parlement wallon, par la voix de Benoît Drèze, a demandé que soit entendu Stéphane Moreau, le patron de Nethys, propriétaire du quotidien. “L’audition de Jos Donvil, l’administrateur délégué des Editions de l’Avenir, nous a permis d’apprendre un certain nombre de choses stupéfiantes. Néanmoins, le vrai patron de l’opération, ce n’est pas lui, c’est au-dessus de lui. Pour obtenir les vraies réponses, notre groupe demande donc que soit auditionné Stéphane Moreau”, a expliqué le député humaniste, mardi, en commission économie du parlement régional.

Ce dernier a également plaidé pour que soit auditionné un représentant de l’Autorité belge de la concurrence “à qui l’on prête différentes interprétations et qu’il serait dès lors bon d’entendre de première main pour savoir qui peut, ou pas, remettre une offre de reprise”.

Les députés wallons ont par ailleurs confirmé leur volonté d’entendre, outre l’administrateur délégué de la RTBF Jean-Paul Philippot, des représentants des syndicats et des rédactions des groupes de presse IPM et de Rossel. Un représentant des télévisions locales sera également auditionné.

“Je n’ai aucun souci à convoquer Stéphane Moreau. Mais sur la forme, nous devons avancer de manière conjointe avec le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. La commission média de la FWB devra donc elle aussi statuer sur cette demande”, a pour sa part averti le président de la commission économie du parlement wallon, Philippe Dodrimont (MR).

Partager l'article

20 novembre 2018 - 13h25