Plus de quatre avis judiciaires sur dix ont permis de résoudre un dossier

En diffusant des avis de recherche pour retrouver des personnes suspectées de faits graves, la police a battu le record du taux d’élucidation en 2020, rapportent les titres Sudpresse lundi. Plus de quatre avis judiciaires sur dix ( 46 % ) ont permis de résoudre un dossier. “On est très satisfait. Ce taux d’élucidation va en s’améliorant au fil des années. On était à 35 % en 2018 et à 37 % en 2019”, se réjouit le premier commissaire Alain Martens, chef du service des avis de recherche, qui dépend de la police fédérale. Ce service a émis 176 avis de recherche judiciaires l’an passé. Sur ce total, 81 dossiers ont pu être élucidés.

Le commissaire avance deux éléments pour expliquer la progression. “Tout d’abord, on travaille avec des images de caméras de surveillance qui sont de meilleure qualité qu’avant. Même les images tournées de nuit peuvent être exploitées. On peut les agrandir et zoomer sur un visage avec un bon résultat final. Ensuite, on constate que le public consulte fréquemment notre site et nos médias sociaux. Peut-être est-ce dû, en partie, à l’effet du confinement. Les gens passent davantage de temps devant leurs écrans et ne ratent rien”. 

En plus des avis judiciaires, le service d’avis de recherche diffuse des avis de disparition, où il s’agit de retrouver une personne (vivante) dont la disparition est inquiétante. Le taux d’élucidation est encore plus élevé (98 % en 2020), mais stable. Sur les 220 avis émis l’an passé, 215 ont été résolus. 

Partager l'article

04 octobre 2021 - 07h39