Nicaragua: les chiens fêtent San Lazaro en habits de gala

San Lazaro, patron des pauvres et des malades, est réputé avoir été guéri par des chiens qui léchaient ses plaies : comme chaque année depuis un siècle, des centaines de chiens vêtus de déguisements pittoresques sont venus dimanche obtenir sa bénédiction dans une église de Masaya, à 30 km au sud de la capitale nicaraguayenne. Les maîtres espèrent que San Lazaro, reconnaissant, apportera avec sa bénédiction la santé à leurs amis à quatre pattes qu’ils déguisent pour l’occasion.

Pendant la messe accompagnée de cantiques, les chiens défilent devant la statue du saint gisant sur un autel fleuri de l’église Maria Magdalena de Monimbo, un quartier indigène de Masaya. Sur le parvis, des fidèles partagent de la nourriture et de la chicha, une boisson populaire à base de maïs.

Masaya et sa région sont “le berceau du folklore et des traditions du Nicaragua”, explique Wilmor Lopez, un érudit de la culture du pays. C’est le creuset où “convergent l’histoire africaine, avec la marimba” – un xylophone dont le nom est d’origine bantoue et qui est arrivée avec les esclaves -, la gastronomie et la mythologie indigène et l’influence de l’Eglise catholique des Espagnols, détaille-t-il.

A “Cuba aussi Lazaro est célébré avec ferveur”, mais dans l’île caraïbe “il est noir et les ges lui apportent du rhum et de la nourriture”, rappelle l’érudit.

Partager l'article

08 avril 2022 - 11h03