Mondial 2018 – Diables Rouges: L’objectif, un premier podium, mais avec déjà l’Euro-2020 en point de mire

Troisième ou quatrième? Si pour certains, cela n’a aucune importance, voire même aucun sens d’imposer ce match aux équipes traumatisées par leur échec en demi-finale, les Diables Rouges n’en sont pas moins à nonante minutes ou un peu plus, du meilleur résultat de leur histoire en Coupe du monde. Ce n’est pas le cas de l’Angleterre, à la poursuite de sa deuxième étoile depuis 1966, qui n’avait pourtant pas hésité à se laisser battre par la Belgique (0-1) en phase de poules, pour éviter de se retrouver dans le tableau du Brésil.
A l’arrivée elle atterrit cependant quand même en petite finale, comme les Diables Rouges, mais sans avoir au passage eu comme eux l’occasion de se couvrir de gloire contre la Selecao (2-1) en quart de finale.
Coup d’envoi samedi à 16 heures au Stade Krestovski de Saint-Pétersbourg, où la machine française a broyé le génie belge mardi en demi-finale (1-0).
Au moins s’agira-t-il cette fois d’un “vrai” match, avec en supplément un “match dans le match” pour le titre de meilleur buteur, qui va opposer Harry Kane (6 buts) et Romelu Lukaku (4).
De plus, pour la Belgique, la troisième marche du podium ne serait pas le champ d’honneur de la génération dorée, dix ans après l’avoir manquée aux Jeux Olympiques de 2008 à Pékin.
Car si les Diables Rouges veulent à tout prix s’emparer de cette troisième place, ils ne la considèrent pas pour autant comme l’aboutissement final de leur oeuvre.
“Dans deux ans, il y a un nouveau championnat d’Europe”, rappelle en effet Thibaut Courtois. “Ce sera de nouveau l’occasion de se distinguer, en réalisant un beau parcours. On commencera d’ailleurs à y penser dès septembre. Mais en attendant je veux qu’on termine fort samedi pour prendre la 3e place. Je crois qu’on la mérite, et on va donc tout faire pour l’avoir…”

Partager l'article

14 juillet 2018 - 05h37