L’intelligence artificielle pour aider à trouver l’âme sœur

Fini de faire défiler les candidats sur écran. Les applications de rencontre utilisent l’intelligence artificielle (IA) pour vous suggérer que dire lors de votre premier rendez-vous, ou vous aider à trouver un partenaire qui ressemble à votre acteur préféré. Jusque récemment, les applications de rencontre sur smartphone, comme Tinder, vous laissaient le soin de choisir. Mais pour vous éviter des recherches infructueuses, le secteur s’est tourné vers l’IA – la programmation qui permet de simuler l’intelligence humaine – et ses nouvelles apps ont été en vedette lors du Web Summit qui fermait ses portes jeudi à Lisbonne.

Le site de rencontre eHarmony a annoncé que grâce à l’IA, il pourrait bientôt encourager les utilisateurs à proposer un rendez-vous quand ils auront “tchatté” pendant un certain temps. Loveflutter, une app britannique, prévoit d’analyser les conversations entre utilisateurs pour déterminer s’ils sont compatibles et leur suggérer qu’il est temps d’oser le face-à-face. “Ils recevront une alerte leur disant ‘Vous vous entendez vraiment bien, pourquoi ne pas sortir ensemble'”, a expliqué le cofondateur de Loveflutter Daigo Smith.

Sean Rad, fondateur de Tinder, a assuré que l’IA allait “générer de meilleures expériences” et prédit que Siri, l’assistance vocale sur iPhone, servira un jour d’entremetteuse. Une nouvelle app de rencontre uniquement à commande vocale, baptisée AIMM, est déjà à l’essai à Denver, dans l’Etat américain du Colorado. Quand on ouvre l’application, une voix suave vous demande ce que vous aimez faire quand vous sortez avec quelqu’un ou vers quelles destinations vous aimeriez voyager. Elle vous suggère ensuite des candidats compatibles. Puis après quelques jours, la voix vous aide à convenir d’un rendez-vous téléphonique.

Badoo, une app de rencontre basée à Londres, utilise déjà l’IA et la reconnaissance faciale pour aider les utilisateurs à trouver des partenaires qui ressemblent à leur célébrité préférée ou à leur ex. “L’intelligence artificielle est partout, elle vous aide à vendre et acheter des actions, à la surveillance policière, et même à trouver l’âme sœur mais je dois dire que je suis un peu sceptique là-dessus”, a déclaré le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres lors du discours d’ouverture du Web Summit. “Je suis très heureux d’avoir choisi l’âme sœur par les méthodes traditionnelles”, a-t-il plaisanté.

Partager l'article

09 novembre 2018 - 08h19