Les services de trottinettes électriques à la mode en Belgique

Le lancement d’une troisième offre de trottinettes électriques en libre service à Bruxelles répond à une vraie demande d’alternative de transport, selon Benjamin Barnathan, General Manager Belgique du nouveau-venu Lime. Le secteur enregistre une forte croissance, confirment les autres opérateurs, satisfaits de leurs premiers résultats. La start-up californienne Lime a lancé vendredi son service belge de trottinettes électriques en libre-service. Près de 500 trottinettes seront disponibles à Bruxelles et une cinquantaine à Anvers. La société Troty s’était déjà installée dans la capitale début juin, suivie par Bird en septembre.

Le secteur progresse rapidement et le marché bruxellois (ou belge plus globalement) n’est donc pas saturé avec les offres proposées, analyse Benjamin Barnathan de Lime. “Les habitants se rendent compte de la congestion automobile, à Bruxelles notamment, et sont en demande de solutions.”

Les opérateurs proposent des trottinettes électriques dans les zones les plus denses ou autour d’importants axes de mobilité afin d’offrir une alternative rapide et flexible pour les petits déplacements en ville.

Présente à Bruxelles, Liège et Anvers, l’application Troty a déjà pu mesurer le succès de ce nouveau moyen de transport. Elle compte 33.000 utilisateurs inscrits (actifs ou non) et 50.000 courses effectuées en quelques mois d’existence. “La demande est énorme”, confirme son fondateur Jean-Paul de Ville. “Mais l’hiver et le froid arrivent, nous pensons donc qu’il faut être prudent sur ce mode de transport pour les 2-3 mois à venir.”

La concurrence dans le secteur contribuera d’ailleurs à poursuivre cette progression, analyse l’un de ses responsables. “Elle est positive car elle poussera la population à envisager plus rapidement la possibilité de se déplacer en trottinette. C’est un mode de transport facile pour beaucoup de gens, qui demande peu d’efforts.”

Partager l'article

16 novembre 2018 - 17h15