Les communes de la Botte du Hainaut penchent pour l’AIESH

Les bourgmestres de six communes de la Botte du Hainaut ont décidé mardi soir, au bout d’une réunion de plus de quatre heures, d’opter pour la candidature de l’Association intercommunale d’électricité du Sud du Hainaut (‘AIESH) plutôt que pour celle d’Ores comme gestionnaire du réseau de distribution d’électricité sur leur territoire au cours des vingt prochaines années. La volonté de préserver un outil local figure parmi les éléments qui ont fait pencher la balance, a indiqué Bruno Lambert, le bourgmestre de Beaumont. Les deux candidatures étaient parvenues aux six communes (Chimay, Momignies, Couvin, Sivry-Rance, Beaumont et Froidchapelle) après un appel à candidatures lancé début 2021 en lien avec une obligation wallonne, celui de renouveler les gestionnaires du réseau de distribution d’électricité après 20 ans, soit en janvier 2023. Dans ce coin du territoire wallon, AIESH est l’opérateur historique, mais Ores n’est autre que le plus important gestionnaire du réseau de distribution d’électricité en Wallonie.

“La décision de proposer à nos conseils communaux respectifs de retenir l’AIESH va de pair avec une demande que nous adressons pour le futur aux organes de gestion de l’intercommunale: celle d’un plan stratégique en matière de réalisation opérationnelle et de gestion financière”, a commenté Bruno Lambert.

Après l’étape des communes, la procédure de renouvellement prévoit un avis du régulateur wallon et une décision finale revenant au gouvernement wallon.

Partager l'article

02 février 2022 - 01h27