Le fils du conseiller communal malinois Melikan Kucam libéré sous conditions

La chambre des mises en accusation d’Anvers a décidé lundi de libérer sous conditions le fils du conseiller communal malinois Melikan Kucam. Comme son père, il est inculpé dans une affaire de visas humanitaires dont l’octroi aurait été facilité en échange d’une rémunération. Suspecté de trafic d’êtres humains, organisation criminelle et extorsion, il avait été mis sous les verrous fin janvier peu après l’interpellation de son père, conseiller communal N-VA à Malines. L’homme de 21 ans affirme n’avoir aidé son père que lors de tâches administratives, afin d’établir les listes de personnes éligibles à l’octroi d’un visa humanitaire.

Il y a deux semaines, la chambre du conseil d’Anvers avait considéré que la détention du fils de Melikan Kucam n’était plus nécessaire pour l’enquête et avait donc décidé de le libérer sous conditions. Le parquet avait interjeté appel avant que la chambre des mises en accusation ne confirme la libération ce lundi.

La chambre a imposé comme condition à la libération que le jeune reprenne ses études. “Il a manqué ses examens partiels à cause de sa détention préventive, il a donc beaucoup à rattraper, mais heureusement c’est un bon élève”, a déclaré son avocat John Maes. “Une deuxième condition importante est l’interdiction de contact avec les personnes impliquées dans le dossier, notamment son père. Il n’est pas autorisé à lui rendre visite en prison, mais il l’accepte.”

Partager l'article

25 mars 2019 - 17h45