Le deuxième festival I Love Science débute vendredi à Brussels Expo

La seconde édition du festival I Love Science se déroule de vendredi à dimanche au sein du Palais 1 de Brussels Expo. Une cinquantaine d’institutions, d’associations et d’universités proposeront des activités ludiques et didactiques gratuites sur les sciences et les nouvelles technologies. Plus de 10.000 personnes avaient pris part à la première édition de l’événement l’an passé. Jeunes et moins jeunes pourront prendre une part active aux expériences et aux animations qui leur sont proposées. Ils pourront ainsi participer à des activités variées parmi lesquelles un escape game, un planétarium mobile ou un simulateur de parapente en réalité virtuelle.
Les Jeunesses scientifiques de Belgique exposeront des projets scientifiques d’étudiants du secondaire et proposeront de prendre part en équipes au jeu Science Worlds, basé sur des énigmes et des épreuves menant à la découverte de mondes parallèles.
Des ‘science trucks’ venus de toute l’Europe permettront de plus aux visiteurs de s’essayer à diverses expériences.
Plusieurs activités autour du thème “Speculative Futures” seront organisées à Brussels Expo, au parc d’Osseghem et à BOZAR. Il y sera question d’écologie et des réponses que l’art et la recherche peuvent apporter aux problèmes environnementaux. L’engagement des chercheurs en sciences de la vie et les propositions amenées par des artistes de différents horizons pour l’avenir de la planète seront discutés. Ces thématiques seront abordées par l’intermédiaire de débats, d’expositions, de films en réalité virtuelle, d’applications et de balades expérimentales.
Le festival I Love Science a été créé en 2018 à l’initiative de Fadila Laanan, la secrétaire d’Etat bruxelloise chargée de la Recherche scientifique et d’Innoviris. “La science doit aussi sortir des laboratoires et des classes pour aller à la rencontre du grand public”, estime-t-elle. “Je suis convaincue que le festival I Love Science a le potentiel pour devenir le rendez-vous ludique des amateurs de sciences et qu’il contribuera à motiver les jeunes à s’orienter vers des études et des métiers liés aux sciences et aux technologies”.

Partager l'article

26 avril 2019 - 05h28