La Belgique expulse 21 Russes pour espionnage et menace sécuritaire

Le gouvernement fédéral a décidé d’expulser 21 personnes accréditées en tant que diplomates russes auprès de l’ambassade de Russie à Bruxelles ou du consulat général à Anvers, pour leur implication dans des opérations d’espionnage et d’influence menaçant la sécurité du pays, a annoncé mardi la ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès. Les personnes concernées devront quitter le territoire endéans les 15 jours, a précisé la cheffe de la diplomatie belge, lors d’un débat d’actualité sur l’Ukraine en commission des relations extérieures de la Chambre.

Cette décision a été prise en comité ministériel restreint (“kern”) et en concertation avec les Pays-Bas, qui ont fait de même avec des personnes accréditées à l’ambassade de Russie à La Haye, a ajouté Mme Wilmès. Dans le même temps, son homologue néerlandais Wopke Hoekstra annonçait l’expulsion de 17 Russes, selon l’agence de presse ANP.

“Cette décision n’est pas une sanction, elle est uniquement liée à notre sécurité nationale. Les canaux diplomatiques restent ouverts avec la Russie, l’ambassade de Russie peut continuer à fonctionner et nous continuons à prôner le dialogue”, a commenté Sophie Wilmès.

Partager l'article

29 mars 2022 - 16h54