Invasion de l’Ukraine – Mexico est un nid d’espions russes, affirme Washington

Le Mexique accueille le plus grand nombre d’espions russes au monde en ces temps de guerre en Ukraine, a dénoncé un haut-gradé américain, une déclaration ni confirmée, ni démentie vendredi par le président mexicain de gauche nationaliste. “Il y a des acteurs qui sont très agressifs et actifs” en Amérique du Nord “y compris aux Bahamas et au Mexique”, a déclaré jeudi le général Glen VanHerck, commandant en chef de la région militaire qui couvre les Etats-Unis, le Canada, le Mexique et les Bahamas. Il a cité la Chine et la Russie.

“Je voudrais souligner que la plus grande part des membres du GRU (renseignement militaire russe, ndlr) au monde se trouve au Mexique actuellement. C’est le personnel de l’intelligence russe”, a-t-il ajouté lors d’une audience devant le Sénat.

Les espions russes au Mexique “regardent de près” la possibilité d’exercer une “influence” dans cette région au détriment des Etats-Unis, selon lui.

“Le Mexique est un pays libre, indépendant, souverain, nous ne sommes pas une colonie de la Russie, ni de la Chine, ni des Etats-Unis”, a répondu vendredi matin le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador, affirmant ne pas avoir d’information sur la présence massive d’espions russes au Mexique.

Le Mexique a préparé avec la France la résolution adoptée jeudi par l’Assemblée générale des Nations unies qui “exige” de la Russie l’arrêt “immédiat” de la guerre en Ukraine.

Le président Lopez Obrador se refuse à appliquer des sanctions économiques contre la Russie.

L’ambassadeur américain au Mexique a critiqué jeudi l’installation d’un groupe d’amitié Mexique-Russie à la chambre des députés, à l’initiative d’un parti minoritaire allié du pouvoir.

Partager l'article

25 mars 2022 - 22h09