“Il n’y aura pas de grande guerre contre l’Ukraine”, dit le président ukrainien

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky ne s’attend pas au risque accru d’une guerre malgré la reconnaissance de l’indépendance des républiques populaires de Louhansk et de Donetsk. “Nous pensons qu’il n’y aura pas de grande guerre contre l’Ukraine”, a-t-il déclaré à l’issue d’une rencontre avec son homologue estonien Alar Karis, mardi à Kiev. Cependant, si la situation s’aggrave, la loi martiale devrait s’appliquer. M. Zelensky a déclaré qu’il rejetait les appels des séparatistes à se retirer des quartiers de Louhansk et de Donetsk contrôlés par le gouvernement. “Nous ne leur parlons pas”, a-t-il simplement fait savoir.

De son côté, le président estonien avait annoncé, avant son départ pour Kiev, que l’Ukraine avait “tout le soutien de l’Estonie, mais aussi de l’Otan et de l’Union européenne dans son ensemble.”

Par ailleurs, le président lituanien Gitanas Nauseda se rendra également dans la capitale ukrainienne, a indiqué son conseiller aux affaires étrangères.

Dans la nuit de lundi à mardi, le président russe Vladimir Poutine a donné pour instruction à son armée de se déployer dans les “républiques” séparatistes de Donetsk et Louhansk, quelques heures après avoir reconnu leur indépendance, au risque d’aggraver le conflit en Ukraine qui a fait plus de 14.000 morts depuis 2014.

Aucun calendrier ni l’ampleur de ce déploiement n’ont été annoncés, mais la Russie dispose de plus de 150.000 hommes aux frontières ukrainiennes, une armada susceptible de mener une invasion, selon les pays occidentaux.

Partager l'article

22 février 2022 - 15h03