Frais scolaires: la Ligue des familles plaide pour réduire les coûts sans attendre

Alors que le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles n’interviendra pas pour la gratuité des fournitures scolaires en primaire en 2022, la Ligue des familles plaide pour réduire les coûts pour les familles, en plafonnant les frais des voyages et des sorties scolaires. “Même si le gouvernement choisit de ne pas attribuer de budget à la gratuité scolaire en primaire en 2022, il est possible – et nécessaire – de réduire les coûts pour les familles sans attendre”, soutient la Ligue des familles jeudi dans un communiqué.

Selon l’association, les voyages scolaires s’avèrent parfois coûteux. Dans l’enseignement secondaire, toutes années confondues, sur un an, un élève sur deux paye plus de 300 euros pour partir en voyage scolaire. “Mais dans certaines écoles, ça monte jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour un seul voyage”, constate Maxime Michiels, chargé d’études à la Ligue des familles. “De nombreuses familles ne peuvent pas se permettre de payer de telles sommes, a fortiori multipliées par deux ou trois enfants”.

La Ligue des familles préconise dès lors de plafonner le coût de ces voyages en concertation avec les acteurs de l’enseignement. “Cette mesure ne coûte rien au gouvernement, qui peut donc avancer en la matière sans avoir prévu de mesures en matière de gratuité scolaire dans son budget 2022”, souligne-t-elle.

Entre-temps, la Ligue des familles mène une étude sur les coûts exacts payés par les parents d’enfants fréquentant l’enseignement primaire. Les résultats sont attendus dans les prochains mois. “Cela permettra d’identifier le budget nécessaire à la gratuité des fournitures scolaires, afin que le gouvernement puisse inscrire cette mesure à son prochain budget”, indique-t-elle, espérant la gratuité scolaire en primaire dès septembre 2023.

La gratuité des frais scolaires est déjà en vigueur dans l’enseignement maternel.

Partager l'article

14 avril 2022 - 16h09