De Bleeker et Dermagne veulent collecter davantage de données sur la fraude en ligne

La secrétaire d’État à la Protection des consommateurs, Eva De Bleeker, et le ministre de l’Economie, Pierre-Yves Dermagne, veulent collecter davantage de données anonymes via le point de contact de l’Inspection économique afin de pouvoir effectuer un suivi plus spécifique de la fraude en ligne, ont-ils annoncé mardi à l’occasion de la 19e édition du Safer Internet Day. En conservant les données anonymes des personnes qui signalent ou déposent une plainte, une campagne de sensibilisation pourrait se concentrer davantage sur les groupes d’âge qui sont surreprésentés dans les statistiques. Dans le même temps, si certains groupes sont sous-représentés, cela peut constituer un signal que ce groupe ne trouve pas son chemin vers le point de contact et nécessite donc une action supplémentaire. Ces données peuvent enfin être utilisées pour rendre les contrôles plus ciblés, expliquent les deux responsables dans un communiqué commun.

A cette fin, l’administration est en train d’étudier les données techniques qui peuvent être collectées via le point de contact actuel et comment les anonymiser afin que le respect de la vie privée des notifiants soit garanti. Un guichet unique pour les consommateurs est également en cours de réalisation à long terme et servira de guichet pour tous les gestionnaires de plaintes et points de contact en Belgique.

L’année dernière, le point de contact du SPF Economie a reçu 11.767 plaintes pour des fraudes sur internet et cette année, 817 plaintes ont déjà été enregistrées. La plupart concernent des pratiques frauduleuses et des publicités non sollicitées. Les plaintes concernant des biens ou des services non livrés ou livrés de manière incorrecte ainsi que les plaintes spécifiques sur la protection des données complètent le Top 5.

Partager l'article

08 février 2022 - 12h27