Dans le Queens à New York, un tour du monde culinaire

De l’arepa colombienne aux soupes tibétaines, faire le tour du monde est possible dans le Queens, à New York. Cet arrondissement, dernière étape pour des milliers d’immigrants, offre un parcours culinaire sans frontières aux voyageurs et aux résidents de la grosse pomme. Le Queens, l’un des cinq grands quartiers de New York, “a la population la plus diverse du pays, avec plus de 100 origines” différentes et autant de cuisines, explique Robert Sietsema, critique gastronomique pour le magazine en ligne Eater.com.

Il suffit de prendre la ligne 7 du métro, qui traverse cet arrondissement le plus vaste de la ville, pour plonger dans un festival de saveurs, d’arômes, de textures et de produits exotiques.

Ici, dans ce “World’s Borough” — l’un des surnoms du Queens –, entre l’East River et Long Island, des restaurants du sud-est asiatique, égyptiens ou yéménites cohabitent avec une incontournable cuisine mexicaine et des arepas colombiennes. Sans oublier la paella espagnole, la moussaka grecque ou l'”entraña”, ce savoureux steak de viande, typique en Uruguay et en Argentine.

Et malgré la pandémie de Covid-19, la liste s’allonge. En février, selon Eater.com, quatre nouveaux restaurants vont ouvrir: un turc, un hongkongais, un singapourien et un italien.

Dans le Queens, le paysage culinaire est mouvant, à l’image de sa population de près de 2,5 millions d’habitants sur près de neuf millions à New York.

Partager l'article

09 février 2022 - 11h24