Aucun signe de désescalade du côté russe

“Moscou a manifesté son intérêt pour que le dialogue se poursuive, mais nous n’avons pas encore constaté de signes de désescalade”, a affirmé le secrétaire général de l’Alliance atlantique Jens Stoltenberg. Les ministres de la Défense se réuniront ces mercredi et jeudi. La question des tensions avec la Russie sera centrale. Les ministres de la Défense alliés devraient également s’entretenir avec leurs homologues ukrainien et géorgien.

“Tout est mis en place pour contrer une éventuelle attaque”, selon le chef de l’Otan qui a souligné que des troupes avaient été transférées de la région de la mer Baltique jusqu’à celle de la mer Noire. “Toute agression contre l’Ukraine aura un prix élevé.”

Il a cependant insisté sur l’importance de trouver une solution pacifique et politique. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a dernièrement annoncé que Moscou avait formulé des propositions à l’Otan et aux Etats-Unis, mais le secrétaire général de l’Alliance transatlantique a indiqué qu’il ne les avait pas encore reçues.

“L’Ukraine est un partenaire que nous continuerons à soutenir et nous défendrons tous les pays alliés en cas d’agression russe”, a ajouté M. Stoltenberg.

Les alliés s’entretiendront également avec leurs homologues finlandais, suédois et les représentant de l’Union européenne.

Ils aborderont également la question des dépenses de défense, “qui doivent encore augmenter”, selon M. Stoltenberg.

Partager l'article

15 février 2022 - 15h13