Une partie du Mont des Arts inscrite sur la liste de sauvegarde du patrimoine

En raison de “leur intérêt historique, esthétique, artistique, technique, paysager, urbanistique et folklorique”, certaines parties du Mont des Arts sont désormais inscrites sur la liste de sauvegarde du patrimoine.

Afin de protéger le Mont des Arts, le gouvernement bruxellois a décider d’inscrire sur la liste de sauvegarde plusieurs parties de cet ensemble monumental. Il s’agit de l’esplanade du Mont des Arts, la statue équestre du roi Albert Ier, les façades et toitures de l’ancien Palais des Congrès, le hall d’entrée côté rue Ravenstein ainsi que plusieurs partie de la Bibliothèque royale.

Une protection qui n’empêche pas des transformations

L’inscription sur la liste de sauvegarde est une mesure de protection du patrimoine plus souple que le classement. Certaines transformations peuvent ainsi être autorisées pour donner au bien une nouvelle affection pour autant qu’elles préservent son intérêt patrimonial.

“Nous avons tous des souvenirs à cet endroit. L’inscrire sur la liste de sauvegarde le préserve pour l’avenir sans le figer“, explique le Secrétaire d’Etat au Patrimoine Pascal Smet (one.brussels) dans un communiqué. “Nous avons aussi voulu cette reconnaissance afin de renforcer l’obligation d’entretien qui incombe à ses propriétaires. La Région protège son patrimoine, au fédéral de l’entretenir ».

Le Mont des Arts, conçu par les architectes Jules Ghobert et Maurice Houyouxt, a été réalisé entre 1959 et 1969. L’aménagement des jardins a été réalisé par l’architecte-paysagiste René Pechère.

A.D. – Photo : Belga

Partager l'article

03 mai 2022 - 12h42
Modifié le 03 mai 2022 - 14h05