Testing : un nouvel outil va être développé pour soulager les médecins généralistes

Les personnes malades qui hésitent à se rendre chez le médecin pour un test de dépistage du coronavirus pourront bientôt utiliser un nouvel outil qui, le cas échéant, leur donnera un code pour se rendre dans un centre de dépistage. L’outil doit encore être développé. Ainsi en a décidé la Conférence interministérielle sur la santé mercredi.

Les différents ministres de la santé préparent ainsi une réponse aux inquiétudes manifestées par les médecins généralistes. À l’arrivée de la saison des refroidissements, Ceux-ci craignent une surcharge en cas de prélèvement d’un échantillon sur toutes les personnes présentant des symptômes. Le CIM Santé a convenu mercredi de développer un outil d’auto-évaluation. Une personne malade pourrait introduire ses symptômes dans cet outil, qui déterminerait ensuite si un test est nécessaire ou non. Dans l’affirmative, le patient recevra un code avec lequel il pourra se rendre dans un centre de test. L’outil doit encore être développé.

Les ministres se réuniront une nouvelle fois la semaine prochaine pour discuter de la stratégie de tests supplémentaires. Aucune décision n’a encore été prise concernant la vaccination des enfants de moins de 12 ans.

Belga

Partager l'article

21 octobre 2021 - 07h46
Modifié le 21 octobre 2021 - 07h46