Masse Critique : comment mieux sécuriser la prochaine manifestation cycliste

Depuis plusieurs mois, la Masse Critique (Critical Mass) grandit, au fil des centaines de cyclistes rejoignant cette manifestation mensuelle destinée à réclamer un meilleur partage de l’espace public pour les usagers faibles.

Un vendredi par mois, des centaines de cyclistes (jusqu’à 3 000 vendredi dernier) se réunissent dans les rues de Bruxelles pour réaliser un parcours destiné à interroger le partage des routes, plus favorable aux automobilistes. Vendredi dernier, parti depuis Trône, le groupe a poursuivi sa route le long de la petite ceinture au sud du Pentagone pour rejoindre Laeken, et l’Atomium. Une manière de dénoncer également les rodéos urbains qui touchent le quartier depuis plusieurs mois.

L’événement a toutefois été marqué par des marques d’énervement, avec notamment un cycliste qui a été frappé par trois autres personnes, et un automobiliste qui s’est indigné du fait de ne pas pouvoir traverser la route alors qu’il souhaitait se rendre à l’hôpital avec sa femme.

Durant la Masse Critique, des cyclistes bloquent en effet les carrefours durant plusieurs minutes pour laisser le cortège poursuivre sa route. Mais selon la police de Bruxelles Capitale-Ixelles, cette dernière édition ne s’est pas déroulée dans les meilleures conditions. La Ville de Bruxelles souhaite donc remettre les organisateurs autour de la table pour mieux encadrer la sécurité de tous les usagers de la route lors des prochaines manifestations du genre.

■ Reportage de Jean-Christophe Pesesse, Nicolas Scheenaerts et Chadène Diouani.

Partager l'article

31 mai 2021 - 18h36
Modifié le 31 mai 2021 - 18h36