Après le sauvetage du Marais Wiels, des riverains souhaitent un sort semblable pour la friche Josaphat

Il y a quelques jours, la Région bruxelloise annonçait le rachat du Marais Wiels, et la conservation du site. “Après le Marais Wiels, la Région doit sauver la friche Josaphat“, estiment les membres du collectif “Sauvons la friche Josaphat”.

La friche Josaphat est menacée de destruction, mais au vu de sa valeur écologique, elle pourrait et devrait connaître le même sort que le Wiels. Or, le gouvernement semble vouloir pousser à tout prix le projet d’urbanisation prévu dans le cadre du PAD. Dans le même temps, il parle de l’ouverture d’une nouvelle enquête publique, pour remettre le projet à plat, et corriger ce qui doit l’être… Nous pensons qu’une remise en question complète du projet doit être mise à l’ordre du jour“, explique le collectif “Sauvons la friche Josaphat”, dans un communiqué.

Concrètement, les arguments développés par le collectif sont ceux de la préservation de la biodiversité et de l’arrêt de l’artificialisation des sols. “La friche Josaphat est le lieu idéal pour commencer à concrétiser ces deux objectifs : une zone-refuge de 24 hectares pour une faune et une flore menacées et agressées de partout, et un relais indispensable dans le maillage vert de la région bruxelloise. C’est également un gîte d’étage et un couloir pour les oiseaux migrateurs“.

► Reportage : La friche Josaphat s’ouvre aux Bruxellois : une ouverture qui inquiète les défenseurs de la biodiversité

► Reportage : La friche Josaphat, un quartier durable trop peu ambitieux ?

ArBr – Photo : BX1

 

Partager l'article

10 novembre 2020 - 15h11
Modifié le 10 novembre 2020 - 15h11