Des vols au service des Espaces Verts de la Ville de Bruxelles : certains objets sont revendus sur internet

Jardinier - Bruxelles-Environnement - Illustration BX1

Le service des Espaces Verts de la Ville de Bruxelles a connu une série de vols ces derniers mois. Certains objets volés ont même été revendus sur Internet, rapporte la RTBF.

Plusieurs vols ont eu lieu en avril, en juillet et en août dans des locaux et dépôts des équipes du service Espaces Verts de la Ville de Bruxelles, rapporte l’échevin en charge des Espaces Verts, Khalid Zian (PS), à la RTBF.

La commune compte 19 de ces locaux et dépôts sur son territoire. Du matériel léger mais aussi des équipements plus onéreux sont notamment entreposés dans ces locaux. Et depuis le début de l’année, les vols de ce type de matériel augmentent. Depuis le début de l’année, on compte quatre vols dans ces locaux, rapporte l’échevin Khalid Zian. Le premier a eu lieu en février, en plein jour, avant des cambriolages enregistrés durant la nuit en avril, en juillet à la Cité modèle et en août au square Léopold.

Des souffleuses, un groupe électrogène, des débroussailleuses, des tronçonneuses, des tondeuses, des brouettes, des pelles,… font notamment partie du butin des voleurs. Certains objets volés en avril ont même été retrouvés sur un site de revente en ligne. “Il s’agit clairement de vols dans le but d’acquérir du matériel, matériel qui plus que probablement est destiné à la revente. Les auteurs savent très bien ce qu’ils recherchent. (…) Ce sont visiblement des professionnels que je compare à des voleurs de métaux qui sillonnent les chantiers ou les voies de chemins de fer”, explique Khalid Zian.

L’échevin ajoute que ces vols perturbent logiquement le travail des employés du service Espaces Verts, contraints de travailler avec un matériel plus ancien, en attendant que du nouveau matériel puisse être acheté via les marchés publics. En attendant, le service a également pris des mesures sur les conseils de la zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles en plaçant notamment des barreaux aux fenêtres ou en renforçants les châssis. Le matériel le plus coûteux a également été placé en lieu sûr.

Gr.I. – Photo : Illustration BX1

Partager l'article

30 août 2018 - 13h51