Les touristes qui viennent à Bruxelles y restent moins longtemps et y dépensent moins

La moyenne des montants qu’ils consacrent par exemple à leurs frais de séjour (logement, frais de transport, restaurant, etc.) est passée, d’après les calculs de la Fédération Horeca à Bruxelles, de 413 euros en 2016 à 327 euros.

D’après le bilan et les analyses de la Fédération Horeca à Bruxelles, relayés mardi dans l’Echo, les touristes se rendant dans notre capitale ont modifié leur comportement, restant moins longtemps à Bruxelles et y dépensant également moins par séjour.

Au total, la Fédération confirme le chiffre, déjà relayé, de 7 millions de nuitées, mais uniquement dans les hôtels. Selon l’Echo, le nombre de clients dans l’hôtellerie traditionnelle est passé de 1,93 client par chambre en 2016 à 2,02 en 2017. Dans les autres formes d’hébergement (appart-hôtels, auberge de jeunesse, Airbnb, etc.), ce chiffre est passé de 2,3 clients par chambre en 2016 à 3,7 clients. En revanche, la durée moyenne de séjour a baissé.

Le pourcentage des touristes qui passent plus de trois nuits par séjour à Bruxelles est en diminution: 10% d’entre eux restent quatre ou cinq nuits, et seuls 4% séjournent encore plus longtemps. Les touristes sont aussi de plus en plus regardants au niveau des dépenses. La moyenne des montants qu’ils consacrent à leurs frais de séjour (logement, frais de transport, restaurant, etc.) est passée, d’après les calculs de la Fédération, de 413 euros en 2016 à 327 euros, soit une diminution de 86 euros.

Belga

Partager l'article

09 janvier 2018 - 07h14

Trouvez un emploi avec Stepstone :