Samir Hamrad, le porte-parole du collectif des Afghans de Bruxelles, est décédé

L’homme qui avait sauté d’une fenêtre, lundi à Schaerbeek, après une explosion suivie d’un incendie dans son appartement, est décédé, a indiqué jeudi le parquet de Bruxelles, confirmant une information de Bruzz.

L’enquête est clôturée après qu’il a été démontré que l’auteur de l’incendie était la victime elle-même, qui aurait volontairement bouté le feu. Contacté par nos soins, le parquet de Bruxelles confirme qu’il s’agit de Samir Hamrad, porte-parole du collectif des Afghans de Bruxelles.

Les pompiers de Bruxelles ont été appelés lundi matin pour une explosion suivie d’un incendie, dans une maison unifamiliale située rue des Ailes à Schaerbeek. A leur arrivée, il y avait un fort dégagement de fumée provenant du premier étage et les pompiers ont constaté qu’un homme avait sauté de cet étage. Il était sérieusement brûlé et a été directement emmené à l’hôpital par le Smur.

Un autre habitant des lieux, au rez-de-chaussée, a été évacué et l’immeuble a été déclaré inhabitable. L’homme blessé est décédé des suites de ses blessures, a déclaré jeudi le parquet de Bruxelles.

Une enquête a été ouverte pour déterminer dans quelles circonstances cet incendie s’est produit. Un expert en incendie ainsi que le laboratoire de la police fédérale ont été requis par le parquet. L’enquête a pu démontrer que la victime était en réalité l’auteur. Vu le décès de celui-ci, l’action publique est éteinte“, a expliqué Stéphanie Lagasse, porte-parole du parquet de Bruxelles.

C.TQ avec Belga

Partager l'article

31 juillet 2019 - 17h07