fbpx
Découvrez   

Rue Haute : un nouveau projet de logements et coworking va y voir le jour

D’une dent creuse à un environnement de vie durable et partagé au cœur des Marolles” : le décor est planté d’emblée par la Ville de Bruxelles. Ainsi, le terrain du 275 rue Haute sera bientôt doté de plusieurs logements et d’espaces collectifs.

Concrètement, le projet comprendra “cinq logements à finalité sociale, quatre logements de transit, un espace de coworking, des jardins collectifs intérieurs et suspendus, un nouvel accès à la Salle de sports de l’école Baron Steens, un parking vélo, etc“, indique la Ville de Bruxelles, “Une vision circulaire est développée avec des techniques durables comme une ossature en bois, une couche primaire extérieure innovante pour favoriser l’étanchéité à l’eau et à l’air, une isolation performante du bâtiment, etc“.

C’est le cabinet d’architecture MAKER architecten + Gutiérrez-delaFuente Arquitectos qui a été sélectionné pour mener à bien le projet. “Parmi les cinq propositions présentées lors du concours d’architecture, ce projet lauréat s’est distingué pour proposer le meilleur d’une ville toujours plus agréable à vivre, plus solidaire, plus verte et plus résiliente“, explique ainsi Arnaud Pinxteren (Ecolo), échevin de la Rénovation urbaine.

Le projet fait partie du Contrat de Quartier Durable des Marolles.

Quatre logements de transit

Les quatre logements de transit sont essentiels pour le CPAS pour répondre de manière concrète à l’urgence sociale. Le renforcement et l’augmentation du nombre de logements de transit a pour objectif d’éviter que les personnes en situation d’urgence ou précarisées ne se retrouvent à la rue“, ajoute Khalid Zian (PS), le président du CPAS.

La salle de sport de l’école Baron Steens sera également rénovée, ainsi que ses douches et sanitaires. Hors des heures scolaires, les habitants du quartier y auront accès : “Un bel exemple d’optimisation de l’utilisation des locaux scolaires et d’ouverture de l’école sur le quartier“, commente l’échevine de l’instruction publique francophone, Faouzia Hariche (PS).

Un budget de plus de 2 millions d’euros

Le projet verra le jour grâce aux financements de la Ville de Bruxelles et de son CPAS, ainsi que la Région bruxelloise, à hauteur de 2.450.000€.

La phase d’étude est en cours, jusqu’au dépôt du dossier de demande de permis d’urbanisme, qui aura lieu au premier semestre de 2021. Les travaux, eux, devraient débuter en 2023.

ArBr – Photo : MAKER + Gutiérrez-delaFuente

Partager l'article

29 octobre 2020 - 11h42
Modifié le 15 novembre 2020 - 18h43