Découvrez   

Rond-point Schuman : le comité de concertation donne son feu vert au réaménagement, sous conditions

Après l’enquête publique qui s’est déroulée en septembre et octobre, le comité de concertation a statué, ce samedi, sur le réaménagement du rond-point Schuman comme place piétonne, moyennant certaines conditions.

Le nouveau visage du rond-point Schuman verra-t-il bientôt le jour ? Il semble qu’une nouvelle étape ait été franchie, avec le feu vert accordé, ce samedi, par le comité de concertation quant à son réaménagement.

Concrètement, les projets régionaux prévoient une sorte d’agora urbaine, davantage piétonne et verdurisée, et surmontée d’un gigantesque auvent. Le but : créer “un lieu de rencontre, c’est un lieu emblématique pour Bruxelles. Ce projet incarne l’ambition de notre ville tant d’un point de vue architectural qu’en terme de vision moderne et durable de la mobilité“, expliquait, à l’époque de l’annonce du projet, Pascal Smet (one.brussels / sp.a), alors ministre bruxellois de la Mobilité.

► Notre reportage : “Le rond-point Schuman pourrait devenir une agora urbaine”

Lors de l’enquête publique, 266 personnes ont répondu, dont 70 qui ont souhaité être entendues lors du comité de concertation, qui se tenait de manière numérique, indique Bruzz. “De nombreux habitants se sont déclarés préoccupés par un déplacement de la circulation automobile vers leur quartier“, a ainsi explique Ans Persoons (one.brussels/sp.a), échevine en charge de la Planification urbaine, à nos confrères, “Les études sur l’impact trafic du réaménagement ne faisaient pas partie du dossier public, nous avons donc demandé au comité de concertation de les rendre disponibles de manière transparente“.

Schuman : la rénovation du rond-point à l’enquête publique

Un avis négatif a été émis par le commune d’Etterbeek, qui craint un déplacement de la circulation, et des nuisances. “Du côté etterbeekois, on crée un chemin sans issue, qui amène vers le rond-point pour ensuite renvoyer les voitures vers leur point de départ. Je ne peux pas le comprendre : je soutiens qu’il faut assainir la ville, et réduire la pollution, mais là on va créer des embouteillages permanents dans les rues d’habitation d’Etterbeek, où on cherche justement à recréer une vie locale“, nous expliquait Vincent De Wolf (MR), le bourgmestre, au moment de l’enquête publique.

Sous certaines conditions

Les autres parties interrogées sur le dossier ont accordé leur feu vert, mais sous certaines conditions : davantage de transparence quant à l’impact pour le trafic ; l’étude de la manière dont celui-ci pourra être régulé au niveau du quartier ; et une remise en question de la quantité d’espaces verts sur la place (les concepteurs doivent étudier si du vert peut être rajouté).

Cependant, selon la ministre bruxelloise de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen), les plans ne devraient pas être fondamentalement modifiés, confie son cabinet à Bruzz, “Il y avait principalement des questions de clarification. Nous allons à nouveau effectuer des études de circulation, car la situation dans le quartier a quelque peu changé, maintenant qu’une piste cyclable a été ajoutée rue de la Loi. Il est logique que nous actualisions cela“, indique son porte-parole Pieterjan Desmet.

Ce sera désormais à la Région bruxelloise de décider, à la lumière de ces recommandations, si un permis de construire est accordé.

ArBr – Photo : Dossier d’urbanisme

Partager l'article

28 novembre 2020 - 12h55
Modifié le 01 décembre 2020 - 13h20