Réaménagement de la Toison d’Or : les commerçants demandent un permis pour leur projet

Le réaménagement de l’avenue de la Toison d’Or et du boulevard de Waterloo sera-t-il celui proposé par la Région bruxelloise ou par les commerçants du quartier ? Ces derniers ont en tout cas déposé une demande de permis d’urbanisme pour leur projet.

Cela fait plusieurs mois que le prochain réaménagement de l’avenue de la Toison d’Or et du boulevard de Waterloo est sur la table des dirigeants régionaux. Pascal Smet (sp.a), ex-ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux publics, avait proposé en fin de législature un projet présenté en grande pompe, avec vidéo à l’appui.

Dans le même temps, les commerçants du quartier avaient annoncé leur intention de proposer leur propre projet, selon leurs demandes et recommandations. Ils ont fait appel à l’architecte Pierre Lallemand pour imaginer les plans d’une avenue renouvelée. Ces plans sont aujourd’hui terminés et une demande de permis d’urbanisme a été déposé par les promoteurs de ce projet particulier. “C’est une première à Bruxelles”, nous explique Evelyn Gessler, de Designer’s. “Ce n’est toutefois pas un projet qui va contre celui de la Région. Nous souhaitons discuter et avons demandé rendez-vous avec les dirigeants régionaux pour que nous puissions avancer ensemble. Ce projet est plutôt une amélioration”, ajoute-t-elle.

Deux bandes de chaque côté

Le projet des commerçants de l’avenue de la Toison d’Or présente une berne centrale avec une route à deux bandes de circulation de chaque côté. Les automobilistes seraient limités à 30 km/h et les cyclistes et piétons auraient plus d’espace qu’actuellement. “Nous souhaitons que cette avenue soit un lieu de rassemblement qui allie attractivité et fluidité, pour que tout le monde y soit heureux, qu’il vienne en trottinette, en voiture ou à pied”, abonde Evelyn Gessler. “Nous voulions également deux bandes de circulation pour laisser de la place aux ambulances, camions de livraison… C’est fondamental”.

Trois édifices au milieu

Les places de stationnement seront également diminuées. “Nous voulons les limiter à deux ou trois par enseigne. Et la pompe à essence va aussi disparaître car elle est en fin de bail. Cela libérera de l’espace”, confie Evelyn Gessler. Et sur la berme centrale, des espaces culturels, des espaces horeca, une bibliothèque ou encore un espace pour des concerts seront installés dans trois édifices installés au milieu de l’avenue. “Ces édifices seront transparents, certainement en métal et en verre”, dit encore Evelyn Gessler.

Le projet des commerçants de la Toison d’Or sera présenté plus en détails le mercredi 11 septembre prochain.

Gr.I. – Photo: Pierre Lallemand&Partners

Partager l'article

04 septembre 2019 - 17h15