Proximus nuance les critiques des télévisions régionales sur la numérotation des chaînes

Proximus a nuancé mercredi soir les critiques des télévisions régionales francophones quant à la numérotation des chaînes sur Proximus TV. Celles-ci sont toutes référencées au numéro 10 du guide des programmes. Le client peut accéder directement à son canal régional, en fonction de la zone où il habite, en appuyant alors sur le bouton rouge de la télécommande, précise l’opérateur.

Plus tôt, la Fédération des télévisions locales avait annoncé se joindre au combat de BX1 contre cette réorganisation des chaînes. On apprend également que le CSA a convoqué les représentants de Proximus ce vendredi dans le cadre du litge de l’opérateur avec BX1.

BX1 avait mis en demeure la semaine dernière l’opérateur télécom, contestant sa réorganisation des chaînes, qui la fait passer de la 25e à la 160e place. L’ensemble des télévisions locales francophones sont d’ailleurs désormais regroupées entre les numéros 160 et 171 sur Proximus TV. Aux yeux des chaînes régionales, l’entreprise ne respecte pas le décret sur les services de médias audiovisuels (SMA) de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui impose que les télévisions locales soient positionnées, dans leur zone de couverture, parmi les quinze premières positions de l’offre de base des distributeurs.

Une disposition qui entrera en vigueur l’année prochaine. Proximus se dit très surpris par cette sortie, affirmant respecter la législation en vigueur ainsi que toutes ses obligations contractuelles. “Toutes les chaines régionales sont déjà référencées pour nos clients au numéro 10 de notre guide des programmes. En appuyant sur le bouton rouge de la télécommande, le client sera directement connecté à son canal régional en fonction de la zone où il habite”, répond l’opérateur télécom, assurant qu’il est “très facile” d’accéder à ces chaînes.

L’opération doit toutefois être répétée chaque fois. A la demande de la Fédération des télévisions régionales, Proximus a en outre rendu tous les canaux régionaux accessibles sur l’ensemble de Bruxelles et de la Wallonie, souligne l’entreprise.

Ces chaînes sont toutes regroupées à partir du numéro 160 du guide. Enfin, si le client le souhaite, il peut également décider lui-même la position de ses chaînes en les renumérotant, conclut l’opérateur.

Des dispositions de Proximus qui ne répondent pas au décret, selon le Ministre des Médias

Ce mardi 12 juin, le Ministre des Médias de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Jean-Claude Marcourt, a écrit à Dominique Leroy, administratrice déléguée de Proximus rappelant dans un premier temps le décret SMA, précisant que le commentaire de l’article en question est clair sur la notion de “position par défaut parmi les quinze premières positions de l’offre de base des distributeurs de services“. Ce commentaire au décret précise ainsi que “les services désignés doivent être proposés à l’origine (configuration de base) dans cette position à l’utilisateur de l’offre de base. Une application permettant à l’utilisateur de numéroter les services comme il le souhaite n’est donc pas suffisante“.

Dans ce courrier, le Ministre ajoute encore “que la possibilité laissée au téléspectateur de disposer d’une “mosaïque” de l’ensemble des télévisions locales sur le canal 10 ne répond pas non plus au prescrit du décret SMA“.

La Rédaction (avec Belga)

► Interview de Dominique Leroy, CEO de Proximus

Partager l'article

13 juin 2019 - 12h01