Plus de 200 policiers mobilisés pour le procès de la fusillade rue du Dries, ce lundi

Plus de 200 policiers seront mobilisés pour encadrer, lundi, l’audience du procès de la fusillade de la rue du Dries et surveiller tout le palais de justice. Un hélicoptère de la police fédérale patrouillera également dans les airs. 

Salah Abdeslam et Soufien Ayari sont prévenus pour tentative de meurtre dans un contexte terroriste, dans le cadre de la fusillade de la rue du Dries à Forest le 15 mars 2016. Lundi, l’audience ne sera consacrée qu’à la fixation de dates pour la tenue des débats.

Le palais de justice de Bruxelles ne sera accessible que par une seule entrée et tous ceux qui voudront entrer devront passer au détecteur de métaux. Dès lors, pour éviter que cela ne retarde le début des audiences, le palais de justice ouvrira ses portes à partir de 06h30. En outre, le parking autour du palais et les rues environnantes seront fermées, comme l’agence Belga l’a déjà annoncé lundi. La police a également acheminé des blocs de béton pour fermer certains accès et éviter d’éventuelles attaques au camion-bélier. Le palais de justice lui-même sera régulièrement fouillé toute la journée.

Le président du tribunal de Bruxelles confirme le report du procès de la rue du Dries

Dans ce procès, Salah Abdeslam et Soufien Ayari, sont prévenus pour tentative de meurtre dans un contexte terroriste et de possession illégale d’armes à feu. Le 15 mars 2016, des policiers belges et français avaient entrepris de perquisitionner une habitation de la rue du Dries à Forest, dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Paris. Dès leur arrivée, ils avaient essuyé des tirs de la part des occupants de l’appartement, notamment Salah Abdeslam et Soufien Ayari, recherchés pour leur implication dans les attentats de Paris de novembre 2015.

Avec Belga – Photo : Belga

Partager l'article

17 décembre 2017 - 20h30