Philippe Close (PS) ouvre le conseil d’administration de Gial à l’opposition

Philippe Close, bourgmestre de la Ville de Bruxelles (PS), était l’invité de l’Interview ce vendredi.

Interrogé sur les 700.000 euros partagés entre quatre directeurs de Brussels Expo, il précise la nature du montant. “Attention, ce n’est pas leur rémunération, mais leur salariat, soit le brut qu’ils perçoivent à quatre. On parle de quatre directeurs qui partagent le salaire d’un directeur général. Et je trouve que par rapport à la mission qu’ils font – qui est très complexe – c’est bien en-dessous de ce qu’on peut entendre dans certaines sociétés privées.”

Interrogé ensuite sur Gial, l’ASBL qui s’occupe de l’informatique de la Ville de Bruxelles, il trouve “normal” que l’ONSS mène une inspection pour vérifier si les directeurs étaient effectivement de faux indépendants. “Pour la direction, les conventions d’entreprise sont un vrai problème“, affirme Philippe Close.

Et sur la demande de l’opposition d’instaurer une commission spéciale: “Je vais faire plus que cela. Lundi, je vais leur proposer qu’ils rentrent tous dans le conseil d’administration (CA) de Gial. Ils vont avoir accès à toutes les pièces. C’est bien mieux qu’une commission. Et je leur garantis qu’avant Pâques, il y aura une séance consacrée pleinement à Gial. Donc plutôt que de devoir courir à ‘est-ce que je vais avoir tel document ou tel autre’, ils vont être installés dès mardi comme observateur dans le CA de Gial et dès début mars comme administrateur avec tous les pouvoirs que ça comporte. Sauf s’ils refusent… Car si l’opposition veut la transparence, elle doit s’impliquer!

C.TQ

 

 

Partager l'article

23 février 2018 - 15h15