Neo : le gouvernement bruxellois maintient son ambition de développement urbain du plateau du Heysel

Rudi Vervoort (PS), ministre-président bruxellois, a longuement été interrogé sur le projet Neo, ce lundi en commission du parlement régional.

L’ambition du gouvernement bruxellois n’a pas changé en ce qui concerne le développement du plateau du Heysel, malgré les difficultés telles que les recours juridiques contre le projet Neo, a affirmé lundi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS).

Soumis à des très nombreuses questions de députés de l’opposition (e.a. MR, CDH et N-VA) et de la majorité (PS, Ecolo, Défi) en commission du parlement régional, M. Vervoort a répété que la Région ne serait pas le bras financier d’une rénovation du stade Roi Baudouin. Celui-ci ne pourra, en tout état de cause, être exploité davantage qu’actuellement, a-t-il dit. “Le temps peut certes apparaitre long pour ceux qui attendent le développement urbain du plateau du Heysel. Au-delà des difficultés que représentent notamment les recours juridiques contre ce projet, nous continuerons à porter ce dossier. La déclaration du gouvernement le confirme“, a dit d’emblée M. Vervoort.

Lire aussi: Neo va-t-il être revu en profondeur?

En ce qui concerne le projet Neo 1 (e.a. centre commercial; près de 600 logements; et centre de loisirs), la Région travaille actuellement à délivrer les permis d’urbanisme sur base des certificats délivrés l’année dernière. L’accusé de réception du caractère complet du dossier serait sur le point d’être délivré.

Toujours selon M. Vervoort, la Région bruxelloise prépare un recours contre la décision de refus de permis pour la partie flamande de la voie de liaison avec le Ring. En parallèle, une solution alternative, le long du Trade Mart, sans empiéter sur le parc voisin, est étudiée dans le cadre de la future transformation de l’A12 en boulevard urbain.

Belga / Image: Bx1

Partager l'article

07 octobre 2019 - 19h22