Découvrez   

Le mouvement Agora lance sa plateforme pour mettre en place des assemblées citoyennes tirées au sort

Ils souhaitent réinventer la démocratie. À deux semaines des élections communales, et à quelques mois des régionales, le mouvement Agora se lance officiellement au Beursschouwburg. Ses membres ambitionnent de mettre en place un parlement bruxellois alternatif, une assemblée dont les membres seraient tirés au sort.

Le tirage au sort d’une assemblée citoyenne permettrait, selon l’Asbl, trois choses différentes. Tout d’abord, les citoyens seraient mieux représentés puisqu’ils sont tirés au sort et non élus. Ensuite, ce système permettrait de mieux servir l’intérêt général puisqu’il n’y a pas de contraintes électorales et de visions à court terme. De plus, tout le monde peut être gouvernant et gouverné.

Ce système serait mis en place en septembre 2019 à l’échelle bruxelloise d’abord, nationale, ensuite. Le tirage au sort se fera à partir d’une liste où tous les Bruxellois sont répertoriés. Libre à chacun de choisir d’y participer ou non contre rémunération. Les personnes siégeront durant une période de six mois à un an. La parité est importante puisque cette assemblée citoyenne comprendrait 50% de femmes et 50% d’hommes.

  • Duplex d’Alice Vandenbroucke et Hugo Marx

 

Partager l'article

29 septembre 2018 - 19h19
Modifié le 30 septembre 2018 - 12h58