Découvrez   

L’homme qui a tenté de lancer un cocktail Molotov sur le Parlement a agi “en représailles envers le monde politique”

Le parquet de Bruxelles a révélé de nouvelles informations concernant l’homme de 36 ans arrêté après avoir tenté de lancer un cocktail Molotov sur le Parlement fédéral, ce lundi après-midi.

C’est vers 13h30, ce lundi, qu’un homme de 36 ans originaire du Limbourg s’est présenté devant les grilles du Parlement fédéral “avec une attitude suspecte”, précise le parquet de Bruxelles. L’homme a été interpellé par une patrouille de police, alors que le suspect s’apprêtait à lancer un engin de type cocktail Molotov sur le Parlement fédéral. Finalement, si des dégâts à la voirie ont été constatés, ce geste n’a fait heureusement aucun blessé.

Après une fouille du véhicule du suspect et son audition, aucun autre engin dangereux n’a été retrouvé.

Selon les premiers éléments de l’enquête, “même si certains documents retrouvés en possession du suspect laissent à penser que celui-ci pourrait avoir des convictions extrêmes, aucun élément objectif ne permet de relier les faits à une conviction politique déterminée”, explique le parquet de Bruxelles.

Le suspect a expliqué lors de son audition qu’il avait agi “en représailles envers le monde politique”, qui est selon lui “responsable d’une mauvaise gestion de la crise sanitaire actuelle”.

Il a été mis à disposition du parquet de Bruxelles et un juge d’instruction sera saisi dans la journée afin d’obtenir un mandat d’arrêt à charge de l’intéressé.

Gr.I. – Photo : Belga/Laurie Dieffembacq

 ■ Interview du porte-parole du parquet de Bruxelles Denis Goeman par Camille Tang Quynh.

Partager l'article

28 juillet 2020 - 11h37
Modifié le 28 juillet 2020 - 13h41