Découvrez   

Les syndicats de l’ASBL Bravvo organisent des tests de dépistage sans l’accord de la direction

Un centre de testing a été organisé pour le personnel par les syndicats et Medecine pour le Peuple, sans l’accord de la direction.

Cela fait plusieurs semaines que les délégués syndicaux de l’ASBL Bravvo , le service de prévention de la Ville de Bruxelles, dénoncent le non-respect des règles sanitaires au sein de l’ASBL. Selon eux, les travailleurs sont quotidiennement exposés au virus mais rien n’est mis en place pour améliorer la situation. De son côté, la direction dément et affirme que le personnel a reçu tout le matériel adéquat pour se protéger.

“Risques d’un cluster”

Cette semaine, les syndicats de la CNE et de la CGSP viennent de franchir un nouveau cap, en organisant avec Medecine pour le Peuple un centre de testing pour leurs agents qui souhaitaient se faire dépister, relate La Capitale. “Il y a des risques qu’un cluster se développe chez les agents puisque nous comptons aujourd’hui neuf suspicions de Covid“, explique à nos confrères la Dr. Nele Vandenbempt.

Mardi, une vingtaine de travailleurs sont donc venus se faire tester, contre une cinquantaine initialement prévus. Selon les syndicats, la trentaine de travailleurs qui ne se sont finalement pas présentés “ont eu peur des représailles“, car “la direction fait pression” sur le personnel.

Toujours selon le quotidien, la direction a envoyé la veille un mail aux travailleurs. “Les collègues qui décideraient tout de même de se rendre [au centre de test] doivent donc demander congé et recevoir l’accord préalable pour ce congé. (…) Les personnes qui refusent de se conformer aux directives s’exposent à des sanctions. En tant qu’employeur, nous avons jusqu’à ce jour laissé une certaine latitude à l’action syndicale. (…) Malgré cela, les organisations syndicales ont rompu les négociations et mènent des actions de façon non-règlementaire.

De son côté, Médecine pour le Peuple a tout de même envoyé les tests dans un laboratoire. Les résultats devraient être connus dans les prochains jours.

Agitations à l’ASBL de prévention Bravvo après des licenciements: des actions syndicales attendues

L’ASBL Bravvo souligne un manque de moyens et de personnel

C.TQ

Partager l'article

04 novembre 2020 - 09h00
Modifié le 04 novembre 2020 - 09h34