Découvrez   

Le Botanique contraint lui aussi de se séparer de ses collaborateurs externes

Comme l’Ancienne Belgique, le Botanique a été contraint de suspendre de nombreuses collaborations externes, rapporte Bruzz ce mardi. 

Les salles de concert sont durement touchées par la crise du coronavirus. Depuis le mois de mars, le Botanique a dû annuler quelques 300 représentations, nous indique son directeur Paul-Henri Wauters. Chaque concert implique un nombre important de services effectués par des collaborateurs externes, depuis le catering jusqu’à la sécurité, en passant par la régie son, la régie lumière, le montage et démontage, la logistique, l’encadrement des artiste, etc.

L’annulation en chaîne des activités est un coup très dur pour ce personnel spécialisé. Difficile de donner un chiffre précis sur le nombre de contrat suspendu, mais “selon nos estimations, une année d’activités avoisine les 10.000 jours de travail. A ce stade on est proche des 5000 jours de travail non effectués. C’est énorme.”, explique le patron du Bota.

Et les perspectives ne sont pas rassurantes, puisque le secteur n’a aucune certitude de reprise prochaine, vu le rebond de l’épidémie que l’on connaît aujourd’hui.

Les équipes du Botanique, une cinquantaine de personnes, ont elles toutes pu continuer à travailler. “Nos subventions nous permettent heureusement de conserver nos travailleurs, qui avaient à assumer toutes les missions d’une institutions comme la nôtre et elles sont nombreuses.”, précise Paul-Henri Wauters.

►Lire aussi : L’AB se sépare de 200 collaborateurs externes (3 août)
Le secteur de la musique réclame de nouvelles aides pour les événements annulés

Rédaction – Photo d’illustration : Belga 

Partager l'article

04 août 2020 - 13h48
Modifié le 04 août 2020 - 15h58