La police accusée de violences sur un migrant : une information judiciaire ouverte, un policier suspendu

Migrant soudanais Violences policières - Capture D.R. BX1

Une information judiciaire a été ouverte mercredi après-midi concernant des faits de coups et blessures qui auraient été commis par des policiers sur un migrant soudanais de 18 ans mardi en fin de journée, a indiqué jeudi le porte-parole du parquet de Bruxelles Denis Goeman.

Mercredi après-midi, quatre policiers ont été interpellés et privés de liberté. Ils ont été libérés après audition. L’enquête suit activement son cours. “Le parquet de Bruxelles prendra les réquisitions adéquates selon les résultats de l’enquête”, a expliqué Denis Goeman. Et dans l’attente des résultats de l’information judiciaire ouverte, un des policiers impliqués dans le contrôle a été suspendu, a indiqué jeudi en fin d’après-midi la porte-parole de la police locale de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de Keere.

Le service des affaires internes de la zone de police locale de Bruxelles-Ixelles a également ouvert une enquête interne pour permettre de déterminer les circonstances des événements.

Voir notre reportage : La police accusée de violences sur un migrant soudanais à Bruxelles : une enquête ouverte (vidéo)

Dans un témoignage rapporté sur Facebook, Mehdi Kassou, porte-parole de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés rapporte un contrôle musclé réalisé par des policiers sur un migrant soudanais, ce mardi soir, vers 22h15. L’homme âgé de 18 ans aurait été rattrapé par une patrouille d’une dizaine de policiers sur la place Anneessens à Bruxelles après s’être enfui, pris de peur avec d’autres personnes à ses côtés. Les policiers lui auraient cassé son téléphone avant de l’emmener menotté dans une camionnette, jusqu’à la rue des Fabriques, près d’Yser, où ils l’auraient fait descendre une demi-heure plus tard.

Le migrant soudanais, qui souhaitait rejoindre un hôtel destiné aux sans-abri pour y passer la nuit, a été trouvé dans cette rue, au sol, en larmes. Le garçon a déclaré avoir été roué de coups et gazé par les policiers, et s’est rendu aux urgences où ont été constaté des lésions multiples au visage et sur le corps.

Gr.I. avec Belga – Photo : capture BX1

Partager l'article

23 avril 2020 - 17h45