Découvrez   

Incidents à Matonge : le MR demande un nouveau conseil communal pour interroger Philippe Close

David Weytsman - Belga Benoit Doppagne

Le conseil communal de la Ville de Bruxelles, tenu ce lundi, n’a visiblement pas convaincu le MR bruxellois qui demande la tenue d’un conseil communal extraordinaire pour “faire toute la transparence sur la gestion de la manifestation” de dimanche soir entre la place Poelaert et le quartier Matonge.

Le MR de la Ville de Bruxelles a demandé auprès de la commune la tenue d’un prochain conseil communal extraordinaire afin de demander au bourgmestre Philippe Close de s’expliquer sur la gestion de la manifestation Black Lives Matter, organisée dimanche après-midi sur la place Poelaert et tolérée par les autorités de la ville, ainsi que la gestion des incidents qui se sont produits après cette manifestation, dans le quartier Matonge, le quartier de la Porte de Namur et sur la chaussée d’Ixelles.

Voir aussi : Préavis de grève à la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles : “La manifestation était mal préparée”

Depuis dimanche, les responsables du MR affirment que Philippe Close doit “reconnaître une erreur” et “s’excuser” par rapport à la gestion de cette manifestation. Désormais, le chef de groupe MR à la Ville de Bruxelles David Weytsman demande que le bourgmestre réponde à de nouvelles questions suite à la rencontre entre Philippe Close et la Première ministre Sophie Wilmès (MR). “Combien de policiers étaient sur le terrain ? Pour le MR, trop peu ! À quelle heure le Bourgmestre a-t-il donné l’autorisation aux agents d’intervenir contre ces voyous ? Pour le MR, trop tard ! Pourquoi ne pas avoir réagi à l’appel à l’aide de policiers sur le terrain ? Quelle était la stratégie qui consistait à ne pas intervenir directement contre les casseurs ?”, dénonce le député bruxellois.

Lors du conseil communal qui s’est tenu ce lundi (et visible en replay sur BX1.be), Philippe Close a réaffirmé qu’il n’a été demandé “à aucun moment de ne pas intervenir”. Il dit également assumer sa responsabilité politique par rapport à la décision de tolérer cette manifestation, dans “un équilibre entre respect des mesures sanitaires et droit à la liberté d’expression”.

Lire aussi : Incidents à Matonge : un jeune convoqué devant le tribunal correctionnel pour pillage

Gr.I. – Photo : Belga/Benoit Doppagne

Partager l'article

09 juin 2020 - 17h44
Modifié le 09 juin 2020 - 17h44