Emeutes à Bruxelles: le rappeur Benlabel dit “condamner” ce qui s’est passé samedi soir

L’un des rappeurs du collectif Benlabel, celui qui a été arrêté après les émeutes survenues samedi soir dans le centre de Bruxelles, se défend d’avoir voulu créer des incidents. Dans un entretien avec la chaîne privée RTL-TVI, il dit condamner ce qui s’est passé.

Victime de menaces et d’intimidations, le jeune homme, âgé de 32 ans, se confie à visage caché. Il est suspecté d’avoir posté un message sur Facebook incitant “à tout cramer à Lemonnier après le match Côte-d’Ivoire / Maroc”. “Avec le recul, et étant donné tout ce qui s’est passé, je n’aurais pas dû dire ça mais dans la vie courante, c’est un langage qu’on utilise, qu’on parle entre jeunes. Donc voilà, je sais très bien que les gens qui me connaissent n’allaient pas venir pour foutre le feu. En aucun cas, il n’y avait un rendez-vous. J’ai été voir le match, ça s’est bien passé et je suis rentré chez moi. Mais après tout ce qui s’est passé, je condamne les événements. Je ne suis pas d’accord avec tout ce qui s’est passé”, a-t-il déclaré.

Il souligne par ailleurs que le commentaire a été publié sur sa page Facebook privée et que le message avait donc une portée limitée. Benlabel doit comparaître le 5 janvier 2018 devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Il est soupçonné en tant qu’auteur ou co-auteur de menaces écrites et d’utilisation de moyens de communication électronique pour commettre des dommages.

Belga

Partager l'article

15 novembre 2017 - 20h38