Ecolo et Groen demandent un audit global sur la gestion de la Ville de Bruxelles

Les écologistes francophones et néerlandophones réclament un audit global sur la gestion de la Ville de Bruxelles, après les révélations sur les honoraires perçus par un consultant informatique par le biais de l’asbl GIAL.

“Pourquoi a-t-il fallu attendre le rapport d’audit de 2017 pour prendre conscience qu’un consultant ne peut bénéficier d’un contrat plantureux pendant 17 ans sans mise en concurrence ? Comment les échevins en charge du service informatique de la Ville de Bruxelles ont-ils osé rédiger un contrat de ‘faux indépendant’ sur mesure ? Pourquoi la majorité PS-MR en place a-t-elle laissé attribuer un poste de directeur à un consultant externe sans s’assurer au préalable de la légalité de cette démarche ?”, s’est interrogée la co-cheffe de groupe écologiste à la Ville Zoubida Jellab.

Lire aussi : “J’ai été mis à la porte après avoir posé des questions sur le contrat”, affirme l’ancien directeur du Gial

Les Verts disent constater une “accumulation de faits de mauvaise gouvernance au sein de la ville de Bruxelles” et demandent la réalisation d’un audit global dans les plus brefs délais. “Les épisodes se succèdent et se ressemblent à la Ville de Bruxelles. Il y a manifestement un ‘système Ville de Bruxelles’ qui fonctionne selon ses propres règles et qui semble échapper au contrôle démocratique autant que légal et éthique. Que nous réserve encore la Ville de Bruxelles ?”, s’est interrogée la co-présidente d’Ecolo Zakia Khattabi.

Lire aussi : “La Ville a été à l’initiative pour jouer cartes sur table dans ce dossier”, disent les échevins

Ecolo et Groen réclament notamment la fin des “mandats pléthoriques” et de la concurrence entre la Région bruxelloise et la Ville de Bruxelles.

Avec Belga – Photo : BX1

Partager l'article

19 février 2018 - 12h25